Assurance chien

De quelle manière éduquer son chiot ?

Sachez à titre indicatif qu’un jeune chiot de 2 à 5 mois est comparable à un bébé. L’éducation devra donc commencer dès son plus âge. Dans la majorité des cas, c’est plus facile de dresser un petit chiot qu’un grand chien déjà âgé. Quand on parle de chiot, on parle plutôt de le guider pour qu’il découvre tout en douceur son environnement (ses maîtres, son habitat, son monde…) Plus tard, votre petit chiot deviendra grand et il doit obéir aux règles de base.

Consacrer du temps pour le dressage du chiot

Au minimum, vous devez consacrer une demi-heure par jour pour bien éduquer votre petit chiot. À titre de rappel, un chiot apprend par répétition ! Vous devez donc respecter et établir un programme pour accélérer son apprentissage. Attention, ne changez pas de méthode trop fréquemment. Cela risque de le retarder ! Soyez patient et ayez en tête qu’à son âge votre chiot a des capacités de concentration limitées. Ne jamais acquérir un chiot si vous n’êtes pas prêt à vous engager totalement. En effet, sans réel engagement du maître, il est presque impossible d’arriver à eduquer son chiot.

Rester positif quoiqu’il arrive

Il est important de toujours rester positif à tout instant. Sachez que le petit animal ressent votre humeur qu’elle soit bonne ou mauvaise. Pour réussir votre dressage, vous devez donc rester positif. À titre d’exemple, lorsqu’il réalise quelque chose de bien, n’oubliez pas de le féliciter ou lui donner une petite friandise. Si vous êtes de bonne humeur, votre chien sera plus réceptif et se sentira en sécurité. Eh oui, les animaux ont les capacités de ressentir toutes nos colères et nos frustrations. Des chercheurs disent même que les chiens auraient les mêmes sensibilités et émotions que nous, les humains.

Apprendre la propreté à votre chiot

La propreté est un élément souvent négligé par les propriétaires. Toutefois, il convient de noter que c’est une étape cruciale pour son éducation. Avec un jeune chiot, la meilleure façon de faire c’est de faire quelques sorties régulièrement (toutes les heures, puis deux, puis trois heures) pour qu’il fasse pipi ou caca à chaque sortie. Vous devez donc être très attentif aux besoins comportementaux du chiot. Vous devez le faire sortir après ses siestes ou ses repas par exemple. À vous de voir le moment idéal.

Notez que la punition du chiot doit intervenir sur le fait pour être efficace. Sinon, elle est inutile. Pour le punir, vous pouvez par exemple le prendre par la peau du cou et le secouer légèrement, comme le fait sa mère. Mais attention, ne jamais taper dans l’intention de faire mal !

Soumettez votre observation relativement à notre chronique si jamais vous désirez réagir.