Assurance chien

Les ultrasons sont-ils dangereux pour les chiens ?

On utilise souvent les répulsifs ultrasons pour éloigner les souris et les rats. Leur fréquence dépasse les 20 000 Hertz. Les souris et les rats sont sensibles au son, respectivement, jusqu'à 60 000 et à environ 76 000 Hertz. Pour les animaux domestiques comme les chiens, le son perçu peut aller jusqu’à 45000 Hertz.

Quels sont les dangers pour les chiens ?

Une des méthodes à employer pour obliger les souris à quitter l’endroit qu’elles occupent est d’utiliser un répulsif ultrason souris qui, en émettant des sons à haute fréquence, perturbent leur système nerveux. Cette solution n’est pas à envisager s’il y a des animaux domestiques dans la maison. Il n’y a pas de danger à proprement parler. Les ultrasons ne sont pas douloureux pour les chiens, mais ils sont gênants, voire désagréables pour eux. Un usage parcimonieux est donc conseillé en cas de présence d’animaux de compagnie dans la maison, particulièrement un chien.

Les effets des ultrasons sur le chien

Les ultrasons produisent des sons à haute fréquence. Beaucoup plus développée que celle des humains, l’ouïe du chien a du mal à supporter le son strident émis par les ultrasons. Un son aigu en continu peut perturber son système nerveux et le rendre irritable, ou changer son comportement. Le chien peut manifester des signes d’inconfort. Pour son bien-être, il faut donc le protéger des nuisances sonores provoqué par les ultrasons. D’autant plus que les systèmes utilisant des ultrasons disponibles sur le marché n’indiquent pas la plage de sécurité pour les animaux de compagnie, notamment les chiens.

Quand utiliser les ultrasons avec les chiens ?

Une utilisation en continu des ultrasons n’est pas conseillée, mais elle est efficace dans le dressage du chien. Et comme les ultrasons se portent sur une distance d’à peu près 3 km, c’est avantageux pour la communication avec le chien comme, par exemple, le rappeler. Ils peuvent être également utilisés pour éloigner les chiens indésirables ou les dissuader d’aboyer.

Soumettez votre observation relativement à notre chronique si jamais vous désirez réagir.